Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 16:39
Memoire courte et mauvaise foi.
Memoire courte et mauvaise foi.

      Les élus de l’opposition municipale viennent de rédiger un nouveau tract.

L’opposition a sa place dans ce jeu, encore faut-il faire des remarques justes et en adéquation avec leur gestion durant leurs 11 années de pouvoir.

 

Finances

La masse salariale est passée de 45 % à 55 % entre l’année 2013 et 2014. Les embauches que M. GROUSSET a faites dans les mois qui précèdent sa non-réélection se trouvent impactées dans ce constat. Pour notre part, la masse salariale n’a pas évolué après notre arrivée, même si nous avons repris les tontes d’herbe municipale.

Il est à noter que les 70 000 € versés en subvention au Club des Jeunes se retrouvent dans le coût de la masse salariale actuelle.

Sachez que parmi le personnel communal, certains cumulaient des emplois précaires depuis presque 5 ans.

CLAP’S

120 000 € est le coût pour L’ANNEE COMPLETE de fonctionnement.

Pour comparer avec le Club des Jeunes, la Mairie donnait 70 000 € de subvention et payait la totalité des coûts de fonctionnement durant l’été et autres … qui ramenait le coût global à 140 000 €.

Malgré cette économie de 20 000 € l’activité du CLAP’S a augmenté de près de 30 % avec la nouvelle structure.

REPAS DU 1er MAI

Le repas de Noël s’est déjà déroulé sans la participation de tous les élus notamment avec un manque de place évident (300 Séniors présents). Lors de notre campagne électorale, de nombreux Séniors nous avaient fait part de leur avis concernant la non-présence des élus pour des repas offerts AUX SENIORS.

ACTIVITES

Nous ne sommes pas des voyagistes, il est normal de faire appel à des professionnels pour organiser des voyages pour la population.

Il est déplacé de nous voir reprocher des augmentations minimes de certaines prestations communales par une équipe d’opposition qui vient de nous laisser une Mairie avec 2 000 000 € de déficit.

S’ils étaient restés aux finances, c’est plus de 30 % d’augmentation d’impôts qu’ils nous auraient imposés pour éviter la mise sous tutelle de la Mairie qui était imminente.

ENTRETIEN DE LA COMMUNE

Aujourd’hui, le personnel communal tond les pelouses avec la même régularité que l’équipe que payait M. GROUSSET 40 000 €… Le personnel technique n’est pas plus nombreux, j’en profiterais donc pour le féliciter et le remercier pour l’excellent travail qu’il réalise.

La rue des Pommiers, le Vieux Clos et le lotissement des Larris vont rapidement devenir domaine public, tous les éléments sont chez Maître COLOMBIER.

Pour ces voieries, nous ferons en allant les travaux nécessaires à restaurer la chaussée et l’éclairage public mais de façon raisonnée sans se lancer dans des projets comme l’équipe d’opposition en avait préparés à plusieurs centaines de milliers d’euros.

L’éclairage du parc du château n’est pas notre priorité.

Le parc est redevenu serein grâce au ‘’squat’’ qui permet aux jeunes de se réunir. La vidéo n’est donc plus du tout d’actualité.

En parlant de vidéo, vous devez savoir que l’équipe de l’opposition a signé un contrat de location de caméras pour 24 000 € qui surveillent le jardin de la restauration scolaire!

Valeur du matériel à l’achat : 2 000 €. Encore de l’argent du contribuable très mal placé !

Aujourd’hui, l’éclairage de Ste Marie fonctionne.

La nouvelle épicerie nous a coûté 150 000 € tous frais compris.

Avec un loyer mensuel pour le commerçant de 800 €. Elle sera amortie dans 16 ans.

Pour comparer, l’épicerie solidaire a été achetée par l’équipe de l’opposition 350 000 € auxquels il faut ajouter 100 000 € de travaux, sans compter que nous payons le gaz et l’électricité sans recevoir de loyer.

Le matériel du service technique est entretenu comme il se doit et tous les contrôles sont commandés par le responsable du service technique.

Notre DGS vient de prendre sa retraite, dans une période où la trésorerie est aussi tendue, cette économie est la bienvenue.

Pour information, Sérifontaine a une DGS, Mme LANDAS engagée par l’équipe d’opposition, détachée pour la CGT et dont une partie de son salaire est toujours réglée par les contribuables de Sérifontaine (depuis notre arrivée, elle n’a pas mis les pieds dans la Mairie).

DEROULEMENT DES REUNIONS DE CONSEIL

Le compte-rendu du Conseil est toujours affiché dans les huit jours réglementaires. Sa relecture au conseil suivant n’est pas une obligation. Je le soumets donc à signatures en fin de conseil pour éviter de faire perdre du temps à toutes les personnes présentes au Conseil. Si l’opposition veut y apporter des modifications, la loi prévoit qu’ils notent en marge leurs observations et qu’ils signent les éventuelles erreurs, chose qu’ils n’ont jamais faite.

COMMUNICATION

Troisième bulletin municipal en seize mois, nous reprocher un manque de communication est vraiment malvenu. Sans compter les nombreux affichages, les distributions de flyers, et une diffusion radio (sur radio-espace 101.3) ouvertes aux associations sérifontainoises.

L’opposition s’inquiète de savoir qui s’occupe du site, alors qu’à notre arrivée ils n’ont même pas pris le temps de nous aider à reprendre en main l’ancien site.

 

C’est une opposition négative qui ne participe à rien, qui ne propose rien, mais qui reste là dans l’attente d’un éventuel retour. Après toutes les erreurs du passé, il est normal d’avoir un contre-pouvoir mais c’est avec des forces nouvelles (sans affaires douteuses) que nous aimerions avancer.

 

   Patrick Thibaut

Partager cet article

Published by Patrick THIBAUT
commenter cet article
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 10:26

Bouffart3-001.jpg

Bonjour à Toutes et à Tous,

Monsieur BOUFFART dresse dans les pages de l’OISE HEBDO du 18 février, un 1er bilan de notre arrivée à la Mairie.

Je le remercie de reconnaitre que ma principale préoccupation est d’assainir les finances, mais je regrette qu’il passe si vite sur la responsabilité de l’ancienne équipe concernant  l’état des finances qu’ils ont laissé à la Mairie.

La Mairie Cigale, c’est terminé, TREFIMETAUX  a fermé depuis six ans, et nous n’avons plus 1,4 millions d’euros à distribuer chaque année, et c’est 885.000€ d’échéances à régler aux banques sur 2015 qu’ils nous ont laissés !!!

Dans le Conseil du 13 février, les Elus de l’opposition ont refusé de demander des participations aussi minimes soient-elles par leurs votes négatifs. Je regrette réellement qu’ils ne se rendent pas compte aujourd’hui de notre situation.

Monsieur BOUFFART trouve que nous manquons de convivialité, petit rappel :

-Repas du 1er mai 2013 organisé par Monsieur GROUSSET : 178 Participants.

                                               1er mai 2014 avec notre équipe : 215 Participants.

-Repas de Noël 2013 : 254 Participants.

                   Noël 2014 : 300 Participants alors que nous avions fermé les inscriptions 15 jours avant la date limite.

Pour la convivialité, les habitants nous suivent et vous n’avez pas de leçon à nous donner.

Depuis notre arrivée, les manifestations se sont succédé même si vous semblez les oublier :

Repas du 1er Mai, sortie à DIEPPE en juillet, fête du 14 juillet avec retransmission de matchs de foot sur écran géant,  foire à tout en septembre, voyage en BULGARIE, fête communale début octobre avec 60 musiciens danseurs, 3 chars et défilé de vélos décorés pour les petits, cérémonie de remise des médailles du travail au 11 novembre en plus des différentes cérémonies des anciens combattants, TELETHON, sortie à MERU pour la visite de l’usine de boutons de nacre, concert par les Cœurs de l’Armée Russe à l’église de GISORS, repas de fin d’année pour les Séniors. Vous pouvez encore ajouter quelques manifestations organisées par différentes associations : exemple : braderie couverte organisée par le Club de tennis de table.

Le calendrier pour 2015 commence à se préciser mais les activités à SERIFONTAINE sont toujours là.

Dans votre bilan vous oubliez les nombreux dossiers que vous aviez laissés en suspens et qui sont aujourd’hui finalisés :

  • Régulariser les problèmes du Club des Jeunes qui duraient depuis plusieurs années.

  • Négocier les terrains pour pouvoir lancer la station d’épuration qui aurait déjà dû être en place depuis près de dix ans.

  • Ouvert le chemin entre : le chemin Noir et  Ste Marie, afin de desservir  cette voie pour les éboueurs qui ne pouvaient plus passer.

  • Pour l’école maternelle, nous avons remplacé les barrières d’entrée, posé des rampes de sécurité sur les murets dangereux et changer les vitres des portes classiques par des vitres sécurit, tout cela demandé par les Parents d’élèves depuis de nombreuses années.

  • Mis en places les TAP que Mr Grousset avait refusé en 2013.

  • Nous avons goudronné l’Impasse Louis Aragon.

  • Redonner de la pression rue Ambroise Croizat.

  • Fait les travaux pour l’ouverture de la MAM début septembre.

  • Réparer le mur du cimetière

  • Faire restaurer les tableaux de l’Eglise par des fonds privés.

  • Faire réparer  gracieusement la porte de l’église par un artisan de Sérifontaine.

  • Acheter l’ancienne pharmacie pour qu’elle ne soit pas transformée en appartement.

  • Réparer les feux tricolores devant ‘’le Gué de l’Epte’’ sur la 915.

  • Raser la butte derrière le Garage BAIS pour ouvrir la Zone de FRIER.

  • Changer six candélabres autour du quartier de la Prairie.

  • Nettoyer le tas de déchets au Bois Raban.

  • Créer une plateforme de réception pour les tontes d’herbe à la déchetterie.

  • Remis en place la restauration pour les personnes âgées au château.

  • Régler le problème de numérotation rue Parmentier et au Bourguerelle.

  • Organiser une réunion de quartier pour placer un sens unique rue Marcel Cachin.

Dans cette même période, nous avons réussi à apaiser la pression financière qui pesait sur SERIFONTAINE, sans augmenter les impôts,  alors que les comptes étaient complètement ‘’dans le rouge’’ à notre arrivée.

Monsieur BOUFFART est déçu de nos dix premiers mois mais moi, je reste impressionné par le nombre de choses que notre équipe a réussi à mettre en place, malgré l’absence de soutien de l’ancienne équipe, qui se limite à nous demander de modifier quelques virgules mal placées, ou des relectures de compte- rendus sans intérêt.

 Je profiterai de cette conclusion pour remercier tous mes Colistiers qui m'ont aidé à mener à bien toutes ces actions qui représentent un travail énorme pour lequel je tiens à les féliciter.

Patrick Thibaut.

 

 

Partager cet article

Published by Patrick THIBAUT
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 18:36

Partager cet article

Published by Patrick THIBAUT
commenter cet article
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 07:36

LETTRE OUVERTE à M. CARPENTIER

Lors du Conseil municipal du 7 Novembre 2014, vous avez fait preuve de beaucoup d’exigence  vis-à-vis du compte rendu du précédent Conseil municipal.

Cette exigence serait une véritable qualité de votre personnalité si elle avait toujours été autant appliquée durant le mandat de M. GROUSSET.

Je vous rappellerai :

Le 22 mai 2008, vous avez voté au Conseil municipal l’achat de la parcelle de  Monsieur  UNTERNAHRER, sur la base de 6 € du m2  X 35 000 m2 = 210 000 €

Six ans après, les Domaines estiment ce terrain à 1,50 € du m2

Trop payés par votre négligence 157 500 €.

Echange SCI Le Marais : Le 3 avril 2009, le Conseil à l’unanimité accepte les échanges de 7 366 m2 communal contre 7746 m2 de la SCI, dont le Maire, dans son courrier du 9 mars 2009, estimait notre terrain à 8 € contre l’autre terrain à 3 € du m2.

Perte dans l’échange que vous acceptiez, mais que je refuse aujourd’hui : 35 690 €.

En 2012, vous n’avez pas payé votre voyage en Croatie.

En  mars 2011, vous êtes passé Adjoint, il était de votre charge de contrôler M. GROUSSET.

  • J’ai pu récupérer un courrier de M.GROUSSET proposant l’achat des parcelles de terrain pour la construction de la station d’épuration sur la base de 7 € (valeur des domaines entre 0.50 et 1,50 €) pour 50 000 m2 au total soit un excédent de proposition de   285 000 €.

  • Les contrats SFR auraient dû être contrôlés par vos soins même si vous en avez personnellement profité ! Dans le meilleur des cas, cette affaire coutera  60 000 € aux Contribuables.

  • En Juin, nous avons réalisé le bouclage pour l’eau de la rue Ambroise Croizat. l’ADTO avait ressorti le dossier que vous aviez préparé avant notre arrivée : 80.000€. Nous l’avons refusé et réalisé les travaux qui ont parfaitement fonctionné pour 18.000€ Economie : 62000€

  • Vous étiez personnellement monté au créneau pour le Club des Jeunes, la réorganisation a permis 30.000€ d’économie / an  et aujourd’hui la Caisse d’allocations Familiales  nous appelle car elle est surprise de l’explosion du taux de fréquentation par rapport aux années précédentes !

 

Si personnellement, j’avais fait  le dixième de vos erreurs : 60 000 € contre plus de 600.000 € pour vous, je n’oserais même plus mettre les pieds à la Mairie, je démissionnerais et je me ferais tout petit chez moi.

Vous me reprochez de ne pas communiquer, depuis mon arrivée, je n’ai pas engagé 5000 € sans demander l’avis au conseil !  A votre époque, vous aviez validé en conseil, un tracteur commandé par Mr Grousset sans appel d’offre d’une valeur de 35.000€ !!!

 Lors du prochain Conseil municipal, j’espère que vous aurez au moins la décence de ne pas faire perdre un quart d’heure à toute l’assistance !

Il y a quelques personnes autour de vous qui font de l’opposition constructive, Je vous suggère d’y réfléchir !  

Salutations

Patrick Thibaut

Partager cet article

Published by Patrick THIBAUT
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 15:25

 

Nous avions dans un premier temps proposé au Personnel, de continuer leur travail dans la nouvelle structure du CLAP’S.

Lors de notre première rencontre, M. CARPENTIER qui les accompagnait, leur a  surtout fait valoir qu’elles avaient des droits et devaient toucher une prime de licenciement pour leur sortie du CCJ.

Pour ma part, je leur ai dit que puisqu’elles quittaient un travail le vendredi pour en reprendre un autre le lundi, cette transition devait se faire en direct, mais qu’en tout état de cause ceci ne concernait que le CCJ, leur employeur actuel.

Elles sont venues préparer la reprise du CLAP’S avec M. PEREIRA et je les ai remerciées, mais, des tensions sont apparues et l’une d’entre elles, n’est d’ailleurs pas revenue (pour cause de vacances).

Nous avons donc décidé de leur demander de commencer par un CDD de six mois, comme cela se fait dans toute commune. Six mois non renouvelables à l’issue desquels elles entreraient en période de stagiairisation durant un an comme la loi l’exige avant d’intégrer la fonction publique territoriale JUSQU’À LEUR RETRAITE!!!

 Le 27 juin, 8 jours avant l’ouverture du CLAP’S, elles nous ont informé qu’elles ne seraient pas disponibles la première semaine (pour solder leur engagement au CCJ).

Le soir même, nous commencions à recruter 4 personnes pour les remplacer, pour une durée de huit jours, avant leur arrivée au CLAP’S, le 15 juillet.

Le 1er juillet, nous les avons rencontrées à la Mairie.

L’une d’entre elles, nous a annoncé qu’elle reprendrait son travail le 1er septembre 2014, une autre, au 1er janvier 2015 … Parce que leurs droits le leur permettaient!

Il est vrai qu’un dialogue de sourd s’est établi, M. CARPENTIER était présent en tant que "représentant syndical". Elles finiront par quitter la salle en refusant toutes propositions de travail, allant jusqu’à affirmer préférer signer un contrat contractuel (à durée déterminée) pour une autre commune!

Je leur ai dit que dans une semaine, elles viendraient pleurer pour travailler, mais elles ont persisté en nous disant qu’elles ne voulaient plus travailler avec nous.

Nous avons donc immédiatement commencé un nouveau recrutement pour le personnel nécessaire et diplômé pour assurer l’accueil des enfants durant l’été, en remplacement de ces dernières.

Le soir, lors de la réunion d’informations sur l’ouverture du CLAP’S, elles se sont permises de perturber la réunion devant les parents qui attendaient de voir un accueil de loisirs serein, pour recevoir leurs enfants.

Un médiateur nous a proposé de leur laisser jusqu’au lendemain 10h, pour qu’elles réfléchissent.

Le jeudi midi, aucun contact, nous avons donc tranché définitivement la question les concernant.

Nous étions le jeudi 3 juillet et le CLAP’S devait ouvrir le lundi 7 juillet.

Bien entendu, elles sont revenues après plusieurs jours, pour nous demander de nous entretenir de nouveau, mais, « il faut prendre le train quand il passe ». Notre devoir est d’être sérieux et d’assurer le service publique dans les meilleures conditions pour les bénéficiaires: les ENFANTS et les FAMILLES!

Il est évident, que ce personnel a été conseillé par des personnes qui ne voulaient qu’une seule chose, voir le CLAP’S  resté fermé pour marquer un échec de la nouvelle équipe municipale.

Dans ces négociations, nous avons fait d’énormes efforts pour les maintenir en place, et le personnel du secrétariat de la Mairie pourrait vous le confirmer. Nous avons joué le jeu de la justice sociale jusqu’au bout,et  malgré les difficultés auxquelles nous avions à faire face:

- Les entraves successives à la sérénité de la continuité de l ’accueil périscolaire de la part de l ’association. visite des locaux et inventaire sans cesse retardés, changements de dernière minute de remise des clefs tec…)

- Les changement de date successifs de disposition de ces dames pour intégrer leur poste.

Malgré tout cela, jusqu’à leur refus définitif, nous avons tout fait pour pallier à ces obstacles dans l’intérêt de ces personnes. Seulement l’INTERET le plus important à considérer reste celui des enfants et des familles et quand malgré notre patience et volonté nous restons les SEULS à le considérer avec sérieux comme il se doit, il est de notre responsabilité de trancher en sa faveur!

Je considère malheureusement cet incident, clos, en sachant que des personnes de Sérifontaine avaient du travail à leur porte, et que la volonté de certains, de jouer un troisième tour municipal, a  joué un rôle important dans la perte de leur travail.

Patrick Thibaut

Partager cet article

Published by Patrick THIBAUT
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 15:15

                                                                                                                          Sérifontaine, le 14 Mai 2014

 

  L’EQUIPE DE SERIFONTAINE POUR TOUS

Bonjour à tous,

Cela fait 6 semaines que vous nous avez confié, avec une large majorité, la gestion de la Mairie Il est urgent et sage de faire « l’état des lieux » des finances début avril 2014,  et de le communiquer.

Cette situation est indiscutable,en comptabilisantles3 comptes de la commune 2013 (eau, ZAC de Frier et la commune)+  les restesàréaliser de chaque compte :

 Il apparait un DEFICIT de750.000 €.

C’est ce constatqui nous impose la demande d’un prêt d’un million d’€uros pour ramener les finances de la commune à un niveau juste acceptable.

Sur le bureau du Maire, il restait aussi la commande d’une station d’épuration pour 4.2 millions d’€uros, sans 1 centime d’avance pour la financer.                                                           

C’est pour cela, qu’il nous a fallu opérer une hausse du prix de l’eau, qui nous permettra juste d’équilibrer les comptes pour rembourser les 3 millions d’€uros que nous devrons emprunter pour cet investissement qu’avait commandé Mr Grousset et son équipe. 

 

Pour nous compliquer la tâche, j’ajouterai que Mr Grousset s’était permis de faire une proposition pour l’achat d’un terrain, nécessaire à la réalisation de cettestation d’épuration, sur une base de 4 X le prix réel !

Vous comprendrez le problème  que nous rencontrons aujourd’hui  pour négocier cet achat à des personnes, à qui, il avait promis la lune !

 

En ce qui concerne le Club des jeunes, nous avons un différend sur leur façon de gérer, qui représente un gaspillage de subventions municipales de l’ordre de 20.000€ par an.

J’ai rencontré différents responsables du club notamment des membres du bureau et une salariée.

 Face à leur blocage, nous sommes obligésde supprimer toutes leurs subventions.

Attention, soyez rassurés, nous nous engageons à reprendre la totalité des activités du club sous une structure communale tout en préservant  les emplois actuels.

 

Dans la gestion du matériel communal, vous devez savoir que nous avons rendu un camion loué par Mr Grousset depuis le 5 septembre 2013 sur la base de 100 € par jour ouvrable !!!

Il a coûté 20.000€ de location alors que nous l’avons remplacé par un achat d’occasionà 5.500€.

Nous prévoyons de vendre la nacelle cette semaine pour sortir d’un contrat sur 3 ans avec un prix mensuel de 1080 € TTC.

Il nous reste à régler un gros problème Téléphonique car la facture globale était :

En 2012 de 23000€

En 2013 de 38 000€

Et si nous ne faisons rien nous finirons en 2014 à  60 000€ !

Face à tous ces faits, chaque  membre du conseil municipal se doit d’être compétent et vigilant.

A chacun de prendre ses responsabilités ; une démission peut s’imposer.

L’équipe de Sérifontaine pour tous

Partager cet article

Published by Patrick THIBAUT
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 22:03

Fermeture d'une classe de primaire à Sérifontaine

Après une tentative de réforme des rythmes scolaires, bancale et à peine étudiée, qui résonne en terme d'application davantage comme une démission partielle de l'Education Nationale, pour ne pas dire une privatisation de l'instruction de nos enfants, ce sont les fermetures de classe qui se multiplient pour la rentrée prochaine.

Mardi soir dernier, alors que nous rencontrions l'ensemble du corps professoral de Sérifontaine pour une présentation mutuelle, et l'exposition de notre ligne de conduite envisagée en matière d'éducation, d'ouverture sur le monde et de culture pour notre jeunesse sérifontainoise, la nouvelle tombe: c'est officiel, une classe de notre école primaire sera supprimée à la rentrée de septembre 2014.

Ce qui a motivé le rectorat, en haut lieu loin de la réalité de la vie scolaire que nous connaissons, ce n'est pas l'intérêt éducatif ni pédogogique pour nos enfants bien entendu, mais le manque considérable d'enseignants face auquel nos gouvernements ne réagissent définitivement pas. C'est cela qui pousse aujourd'hui nos hauts administrateurs de l'Education Nationale a oser prétendre qu'une moyenne de 27 élèves par classe constitue un confort raisonnable et suffisant d'apprentissage et d'enseignement.

Pour information, ce réaménagement en vertu de simples statistiques nées de restrictions en totale contradiction avec les besoins réels de nos enfants, engendreront entre autre, suivant une répartition sur 13 classes au lieu de 14, un CM2 à 31 élèves et un CM1/CM2 tout aussi surchargé!

Nous ne pouvons bien entendu que réagir avec force et conviction face à cet abandon caractérisé des mesures promises pour l'améloration de notre système éducatif.

Côté enseignants, nous pouvons affirmer, pour avoir d'ors et déjà communiqué et étudié ensemble, notamment un panel de solutions envisageables pour contrecarrer les stastiques pour l'heure en notre défafaveur, qu'ils sont tous, toutes écoles confondues, activement à nos côtés contre cette décision inadmissible.

Côté délégués de parents d'élèves, ayant eu l'occasion d'en rencontrer un certain nombre jeudi en mairie de Sérifontaine, lors de l'analyse des réponses aux questionnaires sur la réforme des rythmes scolaires, et ayant dès lors commencé à diffuser l'information, il apparaît que leur engagement est sans faille et leur soutien à fédérer chacun d'entre vous autour de cette cause est acquis. 

Côté Mairie, en plus de notre intérêt, notre quête d'information, et notre travail sur le sujet depuis mardi, en collaboration avec l'ensemble des acteurs pédagogiques précédemment cités, nous nous engageons tant que les portes ne nous seront pas fermement et défitivement vérouillées, à faire entendre notre voix contre cette décision déplorable pour nos jeunes sérifontainois.

Concrètement, si nous nous en tenons aux statistiques, il nous faudrait une bonne vingtaine d'inscriptions en primaire d'ici à la rentrée prochaine, pour pouvoir prétendre à la réouverture de la 14ème classe pour l'heure supprimée, après comptage en septembre au sein des écoles par l'inspection académique.

De ce côté l'académie refuse de tenir compte de la construction des nouveaux logements dont l'achèvement est pourtant prévu en cours d'année scolaire prochaine. D'autre part sachant qu'une classe de primaire se voit également suprimée sur le pôle scolaire de Lalande-en-Son/Puiseux, que cela pourrait engendrer une surcharge du même ordre que chez nous au sein des classes restantes, et que notre commune constitue déjà une attraction particulière pour les parents de ces communes compte tenu de nos services parascolaires, un développement des acceptations de dérrogations a été envisagé. Cette option ne constituant aucune certitude, ni quant à rassembler un nombre suffisant d'inscrits, ni quant à la réouverture de la classe supprimée, et constituant en outre le risque de surcharger encore davantage nos 13 classes restantes ce projet est pour l'heure abandonné.

Ce sont donc nos arguments de taille et la revendication que l'intérêt et la considération des besoins réels de nos élèves sérifontainois doivent prévaloir, qui doivent à l'unisson et avec force être entendus et considérés.

Outre l'évidence que des classes de 28 à 31 élèves constituent un handicap majeur aux apprentissages dans un objetif efficace et serein, la situation scolaire de notre commune, parfaitement connue des administrations académiques pour avoir été révélée par leurs études pédagogiques, constitue le plus irréfutable de ces arguments. En effet, ces différentes études révèlent une concentration importante d'élèves en difficulté particulière et/ou ayant des besoins pédagogiques ou spécialisés particuliers. Pour clarifier, si nous devions considérer notre seule commune, nous serions classé ZEP (Zone d'Education Prioritaire), ce qui nous octroierait davantage de souplesse quant à l'attribution de professeurs en nombre nécessaire. Or, la classification ZEP, se fait par rapport aux collèges et Lycées d'où dépendent les écoles primaires. Sérifontaine dépendant de Gisors en dépis d'une appartenance à la communauté de communes du Pays de Bray, Gisors n'étant pas classé ZEP, nous voilà quand cela arrange d'un point de vue statistique, une zone d'éducation sans besoins spécifiques opposables.

Nous voyons bien tous les paradoxes exaspérants de notre Education Nationale française, et, quoi qu'à notre échelle ayant peu de pouvoirs directs pour infléchir ces décisions et ces démissions, nous devons partout où ces failles déstabilisent le parcours scolaire de nos enfants, et tous ensemble ici à Sérifontaine, continuer à tâcher de faire entendre raison a nos décideurs désengagés.

 

Partager cet article

Published by Sérifontaine pour tous
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 13:08

COUD cm serif majCOUD serif public

 

Vendredi 4 Avril 2014 se tenait le premier conseil municipal de l'équipe nouvellement investie.

Une équipe mixte donc, en vertu de la nouvelle législation, 18 membres de la liste Sérifontaine-Pour-Tous et 5 membres de la liste Démocratique d'Union Ouvrière: René GROUSSET, Annie BOUCHE, Thierry PINEL, Christine DARTRIL, et Jean-Marc CARPENTIER.

 

A l'ordre du jour, l'élection des délégués parmi les membres du conseil aux divers organismes, commissions communales, commission d'appel d'offre et caisse des écoles.

 

Puis les votes traditionnels d'investiture: les 24 délégations consenties par le conseil municipal au Maire, la délégation de fonction aux adjoints et conseillers, la délégation de signature, et les indemnités de fonction allouées au maire, aux adjoints et conseillers municipaux titulaires de délégation.

 

C'est ensuite Patrick THIBAUT qui a ouvert le chapitre des affaires diverses et exposé les temps forts de sa première semaine de fonction (voir article L'Installation). Puis Jean-Claude CARBONNIER nous a présenté les dispositions envisagées pour le repas du premier Mai traditionnel pour nos anciens, projet qui a été approuvé à la majorité absolue.Cyrille LADENT a soumis l'acceptation d'un devis pour l'achat de matériel communal destiné à l'entretien des espaces extérieurs, qui a été approuvé suivant le même suffrage.

 

Enfin, Alice-Sophie VALOGNE a résumé l'ensemble des actions menées lors de cette première semaine et celles envisagées pour les semaines à venir qui vous seront exposées précisemment dans la publication très prochaine du compte rendu du conseil.

 

Ce premier conseil municipal s'est déroulé dans la plus grande sérénité et nous nous en réjouissons.

 

Nous vous remercions d'être venus si nombreux assister à cette séance, et espérons de tout coeur que votre intérêt pour les affaires et la vie de notre commune perdurera longtemps encore, au travers d'une implication constructive et d'une communication mutuelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Patrick THIBAUT
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 18:49

Lundi 31 Mars, l'installation tant attendue de notre nouvelle équipe municipale se concrétisait dans les locaux de notre Mairie.

 

S'amorçaient dès lors les premières prérogatives ainsi que la rencontre de nos principaux collaborateurs.

 

Nous tenons à remercier sincèrement l'ensemble du personnel communal pour son accueil cordial, chaleureux et constructif, ainsi que son soutien en ces premiers moments de gestion communale.

 

Une semaine fort riche se profilait alors pour notre nouvelle équipe.

  DSC 0010

 

Les temps forts de la première semaine de Maire de Patrick Thibaut

 

Première prise de contact, présentation et état des lieux avec le personnel communal technique extérieur, ainsi que le personnel administratif en mission au sein de la mairie.

 

Premier bilan financier et budgétaire de la commune avec le personnel administratif et la trésorerie de Sérifontaine.

 

Rencontre de monsieur Agostini fabriquant de parpaings, susceptible il y a quelques mois d'installer un pôle de son entreprise sur une portion du site de l'ancienne usine Tréfimétaux. Ce projet est finalement abandonné par l'entreprenneur, ayant été contraint apparemment par le calendrier à trouver un site plus urgemment que l'échéance des élections municipales.

 

Rencontre avec madame Ramos de la société ADTO pour faire bilan détaillé quant au projet de construction de la nouvelle station d'épuration de Sérifontaine.

 

Rencontre de madame Bellou du Crédit Agricole de Picardie, principal financier pour notre commune.

 

Rencontre avec l'entreprise Verdi Ingenierie Diagnostic de l'eau afin de résoudre bon nombre des problèmes de fuite recencés sur le circuit de l'eau communale.

 

Rendez-vous avec les directeurs de cabinet de monsieur Rome, Président du conseil général, pour un bilan des subventions envisageables en relation avec la construction de la zone de Frier et les modalités d'obtention. 

 

Cette première semaine de travail s'est conclue par le premier conseil municipal de l'équipe nouvellement élue.

 

 

Partager cet article

Published by Patrick THIBAUT
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 17:57

DSC 0045

Dimanche 30 Mars à 10h se tenait le premier conseil municipal suivant l'officialisation des résultats électoraux.

 

L'introduction de ce conseil de passation de pouvoir était confiée au doyen de nos conseillers mr Jacques GIRAUD, et la fonction de secrétaire de séance à notre benjamin mr Jonathan SAINT JEAN.

C'est l'élection de notre nouveau Maire de Sérifontaine, Patrick THIBAUT, qui a ouvert cette séance (17 voix en sa faveur, 5 en faveur de mr René GROUSSET sur 22 votants). Une fois les résultats du vote proclamés, Laure DENEUFBOURG a symbolisé cette investiture officielle par la remise de l'écharpe tricolore à notre nouveau Maire. Investi de fait, de la direction de cette séance de conseil, Patrick THIBAUT a prononcé son premier discours en tant que Maire, relatant son parcours jusqu'à ce jour historique, ses motivations de longue date à participer activement à la vie communale, et distribuant ses remerciements.

 

La seconde élection à l'ordre du jour fut celle de l'ensemble des adjoints au Maire, dont la liste présentée par "Sérifontaine pour tous" a été adoptée suivant les mêmes résultats de scrutin.

Premier Adjoint au maire: Mr Jean-Claude CARBONNIER

Second Adjoint: Mme Alice-Sophie VALOGNE

Troisième Adjoint: Mr Jonathan SAINT JEAN

Quatrième Adjoint: Mme Laure DENEUFBOURG

Cinquième Adjoint: Mme Evelyne BOURDET 

Sixième Adjoint: Mr Cyrille LADENT 

 

La séance, s'étant en outre déroulée dans la plus grande cordialité, fut clôturée par une invitation de mr Le Maire à l'assemblée à partager avec ses nouveaux élus un verre de l'amitié.

Nous vous remercions d'être venus nombreux assister à cet événement et sommes heureux de vous représenter désormais officiellement.  

Partager cet article

Published by Patrick THIBAUT
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Patrick THIBAUT
  • : actualités politiques de Sérifontaine
  • Contact

Recherche