Vendredi 20 février 2015 5 20 /02 /Fév /2015 10:26

Bouffart3-001.jpg

Bonjour à Toutes et à Tous,

Monsieur BOUFFART dresse dans les pages de l’OISE HEBDO du 18 février, un 1er bilan de notre arrivée à la Mairie.

Je le remercie de reconnaitre que ma principale préoccupation est d’assainir les finances, mais je regrette qu’il passe si vite sur la responsabilité de l’ancienne équipe concernant  l’état des finances qu’ils ont laissé à la Mairie.

La Mairie Cigale, c’est terminé, TREFIMETAUX  a fermé depuis six ans, et nous n’avons plus 1,4 millions d’euros à distribuer chaque année, et c’est 885.000€ d’échéances à régler aux banques sur 2015 qu’ils nous ont laissés !!!

Dans le Conseil du 13 février, les Elus de l’opposition ont refusé de demander des participations aussi minimes soient-elles par leurs votes négatifs. Je regrette réellement qu’ils ne se rendent pas compte aujourd’hui de notre situation.

Monsieur BOUFFART trouve que nous manquons de convivialité, petit rappel :

-Repas du 1er mai 2013 organisé par Monsieur GROUSSET : 178 Participants.

                                               1er mai 2014 avec notre équipe : 215 Participants.

-Repas de Noël 2013 : 254 Participants.

                   Noël 2014 : 300 Participants alors que nous avions fermé les inscriptions 15 jours avant la date limite.

Pour la convivialité, les habitants nous suivent et vous n’avez pas de leçon à nous donner.

Depuis notre arrivée, les manifestations se sont succédé même si vous semblez les oublier :

Repas du 1er Mai, sortie à DIEPPE en juillet, fête du 14 juillet avec retransmission de matchs de foot sur écran géant,  foire à tout en septembre, voyage en BULGARIE, fête communale début octobre avec 60 musiciens danseurs, 3 chars et défilé de vélos décorés pour les petits, cérémonie de remise des médailles du travail au 11 novembre en plus des différentes cérémonies des anciens combattants, TELETHON, sortie à MERU pour la visite de l’usine de boutons de nacre, concert par les Cœurs de l’Armée Russe à l’église de GISORS, repas de fin d’année pour les Séniors. Vous pouvez encore ajouter quelques manifestations organisées par différentes associations : exemple : braderie couverte organisée par le Club de tennis de table.

Le calendrier pour 2015 commence à se préciser mais les activités à SERIFONTAINE sont toujours là.

Dans votre bilan vous oubliez les nombreux dossiers que vous aviez laissés en suspens et qui sont aujourd’hui finalisés :

  • Régulariser les problèmes du Club des Jeunes qui duraient depuis plusieurs années.

  • Négocier les terrains pour pouvoir lancer la station d’épuration qui aurait déjà dû être en place depuis près de dix ans.

  • Ouvert le chemin entre : le chemin Noir et  Ste Marie, afin de desservir  cette voie pour les éboueurs qui ne pouvaient plus passer.

  • Pour l’école maternelle, nous avons remplacé les barrières d’entrée, posé des rampes de sécurité sur les murets dangereux et changer les vitres des portes classiques par des vitres sécurit, tout cela demandé par les Parents d’élèves depuis de nombreuses années.

  • Mis en places les TAP que Mr Grousset avait refusé en 2013.

  • Nous avons goudronné l’Impasse Louis Aragon.

  • Redonner de la pression rue Ambroise Croizat.

  • Fait les travaux pour l’ouverture de la MAM début septembre.

  • Réparer le mur du cimetière

  • Faire restaurer les tableaux de l’Eglise par des fonds privés.

  • Faire réparer  gracieusement la porte de l’église par un artisan de Sérifontaine.

  • Acheter l’ancienne pharmacie pour qu’elle ne soit pas transformée en appartement.

  • Réparer les feux tricolores devant ‘’le Gué de l’Epte’’ sur la 915.

  • Raser la butte derrière le Garage BAIS pour ouvrir la Zone de FRIER.

  • Changer six candélabres autour du quartier de la Prairie.

  • Nettoyer le tas de déchets au Bois Raban.

  • Créer une plateforme de réception pour les tontes d’herbe à la déchetterie.

  • Remis en place la restauration pour les personnes âgées au château.

  • Régler le problème de numérotation rue Parmentier et au Bourguerelle.

  • Organiser une réunion de quartier pour placer un sens unique rue Marcel Cachin.

Dans cette même période, nous avons réussi à apaiser la pression financière qui pesait sur SERIFONTAINE, sans augmenter les impôts,  alors que les comptes étaient complètement ‘’dans le rouge’’ à notre arrivée.

Monsieur BOUFFART est déçu de nos dix premiers mois mais moi, je reste impressionné par le nombre de choses que notre équipe a réussi à mettre en place, malgré l’absence de soutien de l’ancienne équipe, qui se limite à nous demander de modifier quelques virgules mal placées, ou des relectures de compte- rendus sans intérêt.

 Je profiterai de cette conclusion pour remercier tous mes Colistiers qui m'ont aidé à mener à bien toutes ces actions qui représentent un travail énorme pour lequel je tiens à les féliciter.

Patrick Thibaut.

 

 

Par Patrick THIBAUT
Voir les 0 commentaires
Samedi 17 janvier 2015 6 17 /01 /Jan /2015 18:36
Par Patrick THIBAUT
Voir les 0 commentaires
Mercredi 19 novembre 2014 3 19 /11 /Nov /2014 07:36

LETTRE OUVERTE à M. CARPENTIER

Lors du Conseil municipal du 7 Novembre 2014, vous avez fait preuve de beaucoup d’exigence  vis-à-vis du compte rendu du précédent Conseil municipal.

Cette exigence serait une véritable qualité de votre personnalité si elle avait toujours été autant appliquée durant le mandat de M. GROUSSET.

Je vous rappellerai :

Le 22 mai 2008, vous avez voté au Conseil municipal l’achat de la parcelle de  Monsieur  UNTERNAHRER, sur la base de 6 € du m2  X 35 000 m2 = 210 000 €

Six ans après, les Domaines estiment ce terrain à 1,50 € du m2

Trop payés par votre négligence 157 500 €.

Echange SCI Le Marais : Le 3 avril 2009, le Conseil à l’unanimité accepte les échanges de 7 366 m2 communal contre 7746 m2 de la SCI, dont le Maire, dans son courrier du 9 mars 2009, estimait notre terrain à 8 € contre l’autre terrain à 3 € du m2.

Perte dans l’échange que vous acceptiez, mais que je refuse aujourd’hui : 35 690 €.

En 2012, vous n’avez pas payé votre voyage en Croatie.

En  mars 2011, vous êtes passé Adjoint, il était de votre charge de contrôler M. GROUSSET.

  • J’ai pu récupérer un courrier de M.GROUSSET proposant l’achat des parcelles de terrain pour la construction de la station d’épuration sur la base de 7 € (valeur des domaines entre 0.50 et 1,50 €) pour 50 000 m2 au total soit un excédent de proposition de   285 000 €.

  • Les contrats SFR auraient dû être contrôlés par vos soins même si vous en avez personnellement profité ! Dans le meilleur des cas, cette affaire coutera  60 000 € aux Contribuables.

  • En Juin, nous avons réalisé le bouclage pour l’eau de la rue Ambroise Croizat. l’ADTO avait ressorti le dossier que vous aviez préparé avant notre arrivée : 80.000€. Nous l’avons refusé et réalisé les travaux qui ont parfaitement fonctionné pour 18.000€ Economie : 62000€

  • Vous étiez personnellement monté au créneau pour le Club des Jeunes, la réorganisation a permis 30.000€ d’économie / an  et aujourd’hui la Caisse d’allocations Familiales  nous appelle car elle est surprise de l’explosion du taux de fréquentation par rapport aux années précédentes !

 

Si personnellement, j’avais fait  le dixième de vos erreurs : 60 000 € contre plus de 600.000 € pour vous, je n’oserais même plus mettre les pieds à la Mairie, je démissionnerais et je me ferais tout petit chez moi.

Vous me reprochez de ne pas communiquer, depuis mon arrivée, je n’ai pas engagé 5000 € sans demander l’avis au conseil !  A votre époque, vous aviez validé en conseil, un tracteur commandé par Mr Grousset sans appel d’offre d’une valeur de 35.000€ !!!

 Lors du prochain Conseil municipal, j’espère que vous aurez au moins la décence de ne pas faire perdre un quart d’heure à toute l’assistance !

Il y a quelques personnes autour de vous qui font de l’opposition constructive, Je vous suggère d’y réfléchir !  

Salutations

Patrick Thibaut

Par Patrick THIBAUT
Voir les 0 commentaires
Jeudi 31 juillet 2014 4 31 /07 /Juil /2014 15:25

 

Nous avions dans un premier temps proposé au Personnel, de continuer leur travail dans la nouvelle structure du CLAP’S.

Lors de notre première rencontre, M. CARPENTIER qui les accompagnait, leur a  surtout fait valoir qu’elles avaient des droits et devaient toucher une prime de licenciement pour leur sortie du CCJ.

Pour ma part, je leur ai dit que puisqu’elles quittaient un travail le vendredi pour en reprendre un autre le lundi, cette transition devait se faire en direct, mais qu’en tout état de cause ceci ne concernait que le CCJ, leur employeur actuel.

Elles sont venues préparer la reprise du CLAP’S avec M. PEREIRA et je les ai remerciées, mais, des tensions sont apparues et l’une d’entre elles, n’est d’ailleurs pas revenue (pour cause de vacances).

Nous avons donc décidé de leur demander de commencer par un CDD de six mois, comme cela se fait dans toute commune. Six mois non renouvelables à l’issue desquels elles entreraient en période de stagiairisation durant un an comme la loi l’exige avant d’intégrer la fonction publique territoriale JUSQU’À LEUR RETRAITE!!!

 Le 27 juin, 8 jours avant l’ouverture du CLAP’S, elles nous ont informé qu’elles ne seraient pas disponibles la première semaine (pour solder leur engagement au CCJ).

Le soir même, nous commencions à recruter 4 personnes pour les remplacer, pour une durée de huit jours, avant leur arrivée au CLAP’S, le 15 juillet.

Le 1er juillet, nous les avons rencontrées à la Mairie.

L’une d’entre elles, nous a annoncé qu’elle reprendrait son travail le 1er septembre 2014, une autre, au 1er janvier 2015 … Parce que leurs droits le leur permettaient!

Il est vrai qu’un dialogue de sourd s’est établi, M. CARPENTIER était présent en tant que "représentant syndical". Elles finiront par quitter la salle en refusant toutes propositions de travail, allant jusqu’à affirmer préférer signer un contrat contractuel (à durée déterminée) pour une autre commune!

Je leur ai dit que dans une semaine, elles viendraient pleurer pour travailler, mais elles ont persisté en nous disant qu’elles ne voulaient plus travailler avec nous.

Nous avons donc immédiatement commencé un nouveau recrutement pour le personnel nécessaire et diplômé pour assurer l’accueil des enfants durant l’été, en remplacement de ces dernières.

Le soir, lors de la réunion d’informations sur l’ouverture du CLAP’S, elles se sont permises de perturber la réunion devant les parents qui attendaient de voir un accueil de loisirs serein, pour recevoir leurs enfants.

Un médiateur nous a proposé de leur laisser jusqu’au lendemain 10h, pour qu’elles réfléchissent.

Le jeudi midi, aucun contact, nous avons donc tranché définitivement la question les concernant.

Nous étions le jeudi 3 juillet et le CLAP’S devait ouvrir le lundi 7 juillet.

Bien entendu, elles sont revenues après plusieurs jours, pour nous demander de nous entretenir de nouveau, mais, « il faut prendre le train quand il passe ». Notre devoir est d’être sérieux et d’assurer le service publique dans les meilleures conditions pour les bénéficiaires: les ENFANTS et les FAMILLES!

Il est évident, que ce personnel a été conseillé par des personnes qui ne voulaient qu’une seule chose, voir le CLAP’S  resté fermé pour marquer un échec de la nouvelle équipe municipale.

Dans ces négociations, nous avons fait d’énormes efforts pour les maintenir en place, et le personnel du secrétariat de la Mairie pourrait vous le confirmer. Nous avons joué le jeu de la justice sociale jusqu’au bout,et  malgré les difficultés auxquelles nous avions à faire face:

- Les entraves successives à la sérénité de la continuité de l ’accueil périscolaire de la part de l ’association. visite des locaux et inventaire sans cesse retardés, changements de dernière minute de remise des clefs tec…)

- Les changement de date successifs de disposition de ces dames pour intégrer leur poste.

Malgré tout cela, jusqu’à leur refus définitif, nous avons tout fait pour pallier à ces obstacles dans l’intérêt de ces personnes. Seulement l’INTERET le plus important à considérer reste celui des enfants et des familles et quand malgré notre patience et volonté nous restons les SEULS à le considérer avec sérieux comme il se doit, il est de notre responsabilité de trancher en sa faveur!

Je considère malheureusement cet incident, clos, en sachant que des personnes de Sérifontaine avaient du travail à leur porte, et que la volonté de certains, de jouer un troisième tour municipal, a  joué un rôle important dans la perte de leur travail.

Patrick Thibaut

Par Patrick THIBAUT
Voir les 0 commentaires
Jeudi 15 mai 2014 4 15 /05 /Mai /2014 15:15

                                                                                                                          Sérifontaine, le 14 Mai 2014

 

  L’EQUIPE DE SERIFONTAINE POUR TOUS

Bonjour à tous,

Cela fait 6 semaines que vous nous avez confié, avec une large majorité, la gestion de la Mairie Il est urgent et sage de faire « l’état des lieux » des finances début avril 2014,  et de le communiquer.

Cette situation est indiscutable,en comptabilisantles3 comptes de la commune 2013 (eau, ZAC de Frier et la commune)+  les restesàréaliser de chaque compte :

 Il apparait un DEFICIT de750.000 €.

C’est ce constatqui nous impose la demande d’un prêt d’un million d’€uros pour ramener les finances de la commune à un niveau juste acceptable.

Sur le bureau du Maire, il restait aussi la commande d’une station d’épuration pour 4.2 millions d’€uros, sans 1 centime d’avance pour la financer.                                                           

C’est pour cela, qu’il nous a fallu opérer une hausse du prix de l’eau, qui nous permettra juste d’équilibrer les comptes pour rembourser les 3 millions d’€uros que nous devrons emprunter pour cet investissement qu’avait commandé Mr Grousset et son équipe. 

 

Pour nous compliquer la tâche, j’ajouterai que Mr Grousset s’était permis de faire une proposition pour l’achat d’un terrain, nécessaire à la réalisation de cettestation d’épuration, sur une base de 4 X le prix réel !

Vous comprendrez le problème  que nous rencontrons aujourd’hui  pour négocier cet achat à des personnes, à qui, il avait promis la lune !

 

En ce qui concerne le Club des jeunes, nous avons un différend sur leur façon de gérer, qui représente un gaspillage de subventions municipales de l’ordre de 20.000€ par an.

J’ai rencontré différents responsables du club notamment des membres du bureau et une salariée.

 Face à leur blocage, nous sommes obligésde supprimer toutes leurs subventions.

Attention, soyez rassurés, nous nous engageons à reprendre la totalité des activités du club sous une structure communale tout en préservant  les emplois actuels.

 

Dans la gestion du matériel communal, vous devez savoir que nous avons rendu un camion loué par Mr Grousset depuis le 5 septembre 2013 sur la base de 100 € par jour ouvrable !!!

Il a coûté 20.000€ de location alors que nous l’avons remplacé par un achat d’occasionà 5.500€.

Nous prévoyons de vendre la nacelle cette semaine pour sortir d’un contrat sur 3 ans avec un prix mensuel de 1080 € TTC.

Il nous reste à régler un gros problème Téléphonique car la facture globale était :

En 2012 de 23000€

En 2013 de 38 000€

Et si nous ne faisons rien nous finirons en 2014 à  60 000€ !

Face à tous ces faits, chaque  membre du conseil municipal se doit d’être compétent et vigilant.

A chacun de prendre ses responsabilités ; une démission peut s’imposer.

L’équipe de Sérifontaine pour tous

Par Patrick THIBAUT
Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés